FILIGRANE

LA FORÊT RACONTE…

Pluridisciplinaire

LE PROJET

Le bois et la forêt, marqueurs importants du territoire,
sont au cœur du projet de résidence de création partagée.
L’idée est de travailler autour de l’imaginaire et du conte,
mais aussi des questions d’identités et d’expression.

Un espace d’échange s’organise autour des perceptions
que chacun.e peut avoir de la forêt :

Comment on l’écoute ? Comment on vit et on ressent sa forêt ?
Qu’est-ce que l’on voit et qu’est ce qui nous marque
lorsqu’on est dans ce lieu particulier ?

Il s’agit, par le biais de la pratique artistique, de faire un pas de côté, d’investir symboliquement son environnement, de le faire parler et de le raconter en sons, en mots, et en images.

LES ATELIERS

Les ateliers participatifs se dérouleront de septembre 2021 à juin 2022,
ils seront l’occasion de découvrir des pratiques artistiques variées :
design sonore, écriture, prise d’image.
Des balades en forêts, des temps en salle, parfois en rue, sur une place,
de nombreux lieux seront espaces de création.

Une valorisation du projet est prévue à l’été 2022.

PARTICIPANTS

Le projet se veut résolument à destination de toutes et tous.
Des écoles participent, mais aussi un centre social, une médiathèque, etc.
L’objectif est de trouver des temps pour créer avec les habitantes et habitants,
y compris en dehors des structures locales.

LES ARTISTES

Jean-Michel PIROLLET – Musicien et designer sonore
Formé au Conservatoire National Supérieur de Musique (CNSM) de Paris
où il obtient un premier prix de Saxophone et un premier prix de musique de chambre,
titulaire du Certificat d’Aptitude aux fonctions de professeur de musique,
il enseigne le saxophone au Conservatoire à Rayonnement Régional (CRR) de Chambéry
et à l’Institut National des Sciences Appliquées de Lyon.

Passionné par la musique électronique et le Sound design
il crée de nombreuses pièces pour des vidéastes et des chorégraphes.
L’informatique musicale devient un support actif de son enseignement
tant autour de l’édition de partitions, d’enregistrements, de créations d’exercices
et de pièces adaptées pour chaque élève, qu’autour du travail sur le son et sa transformation.

« Lorsque nous nous promenons dans la forêt, nous avons une perception différente de l’environnement sonore qui nous entoure.
Ecouter la forêt, ses bruits, ses chants, ses craquements.
Nous organiserons au gré des saisons des séances d’enregistrements
afin de capter tous ses sons, et à l’aide de montages sonore,
de retranscrire ses ambiances afin d’accompagner des textes
et des images créés par les ateliers d’Isabelle. »

 

Isabelle AUGIER-JEANNIN – Autrice et metteuse en scène
Spécialisée dans le théâtre comique et interactif,
Isabelle Augier-Jeannin travaille depuis 30 ans avec des partenaires divers
(théâtres, écoles et collèges, associations, entreprises, etc.)
sur des thématiques liées à l’éducation, la lutte contre les discriminations,
l’interculturalité, et l’expression de soi.
Constatant que les techniques qu’elle a acquises et expérimentées
peuvent contribuer à un mieux-être en société et individuel,
elle transmet ses outils empruntés à différentes formes théâtrales,
au sein de formations pour les accompagnants de groupes.

Elle est notamment l’auteure de Contribution d’une ouvrière
du théâtre au bonheur du monde (Editions L’Harmattan, 2012).

Elle a déposé à l’INPI en 2010 une boîte à outils artistiques nommée la BOATE,
et a créé en 2011 son auto-entreprise d’enseignement culturel utilisant ces outils
pour des publics divers et des actions variées.
La plupart des actions qu’elle a menées ces dernières années ont été réalisées
dans le cadre de cette auto-entreprise.

« Je voudrais mettre les gens dans la posture de raconter la forêt.
Comment est-ce que je l’habite ? Comment je la vois ? Comment je la ressens ?
Quels sont ses bons côtés ? Ses côtés plus sombres ?
Je ne sais pas ce que les personnes vont créer à partir de ces déclencheurs de création.
Je viendrai avec des outils, comme je le fais pour le théâtre, la Commedia dell’Arte, le mime, le théâtre forum…
des déclencheurs, rien d’autre, que j’adapterai en fonction de la manière
dont ils seront reçus par les divers publics. »

 

Partenaire artistique local – Image
Pour compléter le travail de création sur le son et l’écrit,
il est souhaité faire appel à un partenaire du territoire
pour rejoindre le projet en le complétant avec une production d’image :
photographie ou vidéo.