COMPAGNIE DES LUMAS

DE L’ÈVE A l’EAU

Écriture et théâtre

LE PROJET

Dans le cadre de sa saison 2020/2021,
la COR accueillera au Théâtre de Tarare le spectacle
De L’Ève à l’eau le 14 janvier 2021.

Ce spectacle de théâtre est une auto-fiction,
une plongée dans les territoires d’enfance des créateurs de cette pièce,
dans le monde agricole dont ils sont issus.
Ils abordent les problématiques propres aux transfuges de classe,
à l’émancipation de la servitude, au passage entre les langu(ag)es,
de la vie rurale à la vie urbaine.
Ils nous parlent de leur trouble entêtant :
le sentiment de n’être jamais à leur place, celui de l’imposture,
le mélange de honte et de fierté, la sensation d’être toujours suspect
et d’avoir tout à prouver.
En interrogeant les liens complexes qui relient les personnages à leurs origines,
cette pièce réclame pour chacun le droit de choisir son chemin et d’y être légitime.

Associés au projet de territoire,les Lumas proposent
de tirer les fils des thématiques du spectacle et des personnages
à travers des ateliers d’écriture et de théâtre.

L’idée est d’écrire la suite du spectacle De L’Ève à l’eau version Ouest Rhodanien.

LES ATELIERS

Écriture et théâtre, d’octobre 2020 à janvier 2021.
Restitution pressentie :
pièce de théâtre de 30/40 minutes au Caveau du Théâtre.

PARTICIPANTS

Différents groupes de participants du territoire :
lycéens primo-arrivants, patoisants, amateurs de théâtre.

LES ARTISTES

Angélique Clairand et Eric Massé, tous deux d’origine rurale,
se rencontrent à l’École de la Comédie de Saint-Etienne
et créent alors la Compagnie des Lumas – Escargots en patois poitevin.
Ils portent de nombreuses créations ensemble ou séparément, jouent, adaptent,
écrivent et se mettent en scène, s’attachant à des figures à la marge.
Dans leur processus de création, les Lumas (dramaturges, auteurs, acteurs, créateurs techniques)
travaillent sur un principe méthodologique d’enquêtes,
ces investigations ouvrant une perspective souvent déstabilisante.

En 2019 ils prennent la direction du Théâtre du Point du Jour à Lyon.
Ils y développent un projet artistique autour d’un théâtre de diversité linguistique
qui interroge le réel, explore l’humain et les territoires.

Adèle Grasset et Mbaye Ngom, deux des comédiens de la pièce, seront associés aux ateliers.

« Le théâtre que nous souhaitons est un théâtre d’action politique et poétique,
un théâtre qui met en récit notre quotidien, nos questionnements, nos fantasmes,
nos défaites et nos espoirs.
Il est intime et politique. Il est intimement politique. »