COMPAGNIE LA MIGRATION

CINÉTIQUE.S

Cirque et construction

LE PROJET

Le langage de la compagnie s’articule à partir d’objets cinétiques 
et avec un vocabulaire chorégraphique. 
A la suite de « Landscape » leur premier spectacle, 
les artistes souhaitent développer plus intensément ces objets cinétiques 
dans l’idée de faire un bestiaire d’objet avec des formes, des volumes,
des mouvements et des matières différentes 
et de multiplier les rencontres. 

Ils proposent d’explorer ces objets par un vocabulaire d’improvisation spécifique 
et qu’ils soient générateur de liens. 
Cinétique.s est né.

Le projet s’articulera sur le territoire de la COR en plusieurs temps d’immersion :

1/ Rencontre, présentation du projet et conception collective d’un agrès
2/ Construction d’agrès cinétiques
3/ Pratique sur agrès : l’éveil, la pratique, l’idée, la disponibilité
4/ Performances in situ

En plus : la diffusion de la nouvelle création de la compagnie « Lieux Dits »
est envisagée pour le festival Fragments 2020,
permettant d’articuler les performances des jeunes et la forme professionnelle.

PARTICIPANTS

Lycée professionnel René Cassin
MFR Lamure sur Azergues
Festival Fragments (COR)

LA COMPAGNIE LA MIGRATION (21) 

Dédiée à la création de structures cinétiques et au spectacle vivant, 
la Cie La Migration allie cirque, musique et travail plastique dans ses créations. 
Proche de la pensée du Land Art, la compagnie souhaite poser un regard sur le paysage 
à travers une pratique acrobatique. 
Elle travaille principalement en extérieur, incluant le paysage comme partenaire. 
«Être» dehors, c’est se poser la question de comment «être» au monde. 

La Migration souhaite aller au-delà du rapport occidental sujet-objet :
ne plus être simplement l’observateur ou le constructeur de ce paysage
mais en faire partie, le nourrir autant qu’il nous nourrit, 
être en coexistence, en dialogue avec lui. 

Les artistes : 
Marion Even et Quentin Claude, 
le constructeur : 
Michel Claude