GROUPE DES MUSIQUES VIVANTES DE LYON

CART’EAU PHONIE

Création sonore

LE PROJET

Le territoire de la COR, dans sa diversité de paysages, 
est irrigué d’un réseau aquatique dense, capricieux, 
qu’une cartographie liquide révèle, tel un système sanguin vital,
mouvant et rafraîchissant. 
Suivre les rives, dériver, trouver les gués, traverser les ponts, plonger, 
s’immerger, récolter et construire des histoires, de vallons en collines, 
de biefs en étangs, au fil de l’eau, 
le territoire se dessine à nos oreilles.
Ce projet s’appuie sur la spécificité du terrain, sa géographie, 
sa topographie,ses aménagements, sa population, 
ses visiteurs, travailleurs.
Il est irrigué, inspiré et focalisé sur la thématique de l’eau.
Comment vivent les gens dans leurs rapports multiples à l’élément aquatique ?

MÉTHODE 

Ce projet s’écrit à plusieurs voix, in situ, dans la rencontre 
et la création partagée avec les habitants :

ÉCOUTER L’EAU :
L’eau comme signature sonore esthétique du territoire : enregistrer les cours d’eau, faire l’inventaire sonore du territoire pour en déceler l’identité sonore ;

L’EAU MEMOIRE PATRIMONIALE ET DE L’HISTOIRE VIVANTE DES LIEUX :
L’eau alimente et structure un territoire : usines, chaudières, moulins, scieries,
teintureries, lavoirs publics, agriculture, tourisme…
par des entretiens, des rencontres enregistrées,
création d’un récit du rapport de l’Homme à l’eau ;

SOURCE DE RECITS ET DE LEGENDES :
À chaque source son histoire, sa légende :
investigation dans la mémoire collective, à la rencontre des légendes oubliées,
pour remonter les méandres du territoire, à contre-courant,
là où le monde du visible et de l’invisible se rejoignent
par le prisme de l’oralité, des souvenirs et de l’imaginaire collectif.
Travail d’archives, collecte d’histoires et d’anecdotes, de mythes auprès des habitants.

RESTITUTION :
installation sonore à la Maison de l’Europe à Cublize, à l’issue de la résidence.

PARTICIPANTS

Centre social Thizy-les-Bourgs
Centre social Vivre en Haut Beaujolais
EHPAD
Écoles
Radio RVR
Écomusée du Haut Beaujolais

GROUPE DE MUSIQUES VIVANTES DE LYON (69) 

Le GMVL prend sa source dans le SON.
Le son que l’on collecte, apprivoise, débusque, surprend.

Avec le SON comme identité et comme matériau, le GMVL invente, fabrique, crée. 
Mettant les techniques électroacoustiques au service de la création artistique, 
il compose des musiques et des paysages sonores 
qui parlent de la Nature et des Hommes, de leur histoire 
et de ce qui les traverse. 
Le GMVL est à la fois compositeur, musicien, poète, anthropologue ou reporter.
Au-delà de la création, le GMVL souhaite transmettre : 
(re)donner la parole, attiser notre curiosité, inviter au métissage.

Les artistes : 
Gilles Malatray (originaire d’Amplepuis), 
Laurence Moletta 
Péroline Barbet